A propos

En tant que citoyens français nous avons commencé en décembre 2018, une démarche d’information sur la nature cachée des Instituts Confucius, en proposant aux personnes ciblées par ces instituts, un film documentaire intitulé « Au nom de Confucius ».

Après avoir contacté et parfois rencontré plusieurs responsables et universitaires, nous faisons le constat, qu’expliquer ce qui se cache derrière les Instituts Confucius (IC), ne suffit pas. Par conséquent, nous comprenons que les personnes décisionnaires n’ont aucune certitude ou connaissance globale sur la nature des Instituts Confucius et ne disposent d’aucune « preuve » pour se faire une juste opinion.

Après avoir fait des recherches, principalement sur les sites de Hanban 1 et de l’IC en Chine ; nous avons élaboré ce dossier de quelques pages et extrait des éléments importants à l’instar des discours recopiés sur les sites des écoles normales des instituts Confucius, « discours » des mêmes dirigeants qui sollicitent l’ouverture des IC dans le monde.

Il nous parait impératif de comprendre les objectifs politiques réels derrière leurs structures, ceux communiqués en interne des structures des IC/Hanban, extraits de discours de hauts responsables ou exprimés « sans filtre » lors des formations des professeurs (faisant référence aux directives du 1 er secrétaire général XI Jinping ainsi que d’autres documents…)

Un des représentants des Instituts Confucius en Chine a dit : « De toute façon ils n’ont pas de preuves ». Nous avons alors rassemblé ici, un contenu assez éloquent pour exercer votre libre arbitre, utile avant un (nouvel) engagement avec un Institut Confucius. » (pas sûr que tout le monde sache ce qu’est le Hanban).

Nous avons découvert que les membres du PCC utilisent un langage imagé, propre à leur histoire de lutte révolutionnaire et contenant quantité de sous-entendus, dont nous, étrangers sommes incapables d’en comprendre pleinement le sens réel. Toutefois, il reste bien assez de termes évocateurs pour comprendre la stratégie qui se dessine en arrière-plan, sur plusieurs décennies.